12 avril 2006

Lumière

O’ mon enfance, on m’a volé tes sens
Quatorze ans, on a violé tes raisons.
A l’aide ! contre le temps mais en vain,
Rage ! contre la machine O’ esprit de vin.

Mort depuis, je ne sus renaître,
Mon sphinx ? Chimère dit le prêtre.
Ces sons, ces rythmes ; mes couleurs prononcées
Ces voix, ces énigmes ; mes cris et leurs pensées.
Saufs.

Une vie dans le passé, une vision de l’oubli,
Un regard regrettant… une œuvre inaccomplie.
Mais la lumière ruissela,
Et sur mon visage elle se constella.

O' mon enfance!!

Superfly

Posté par Superfly à 21:12 - Commentaires [34] - Permalien [#]


Commentaires sur Lumière

    Warning

    Au fait, la lumière, elle est musicalel y'a même un tit clin d'oeil dans le texte
    Le warning c pour ces malfrats de Preums shithole, preumssez ailleurs où je ne suis!!!!

    Posté par Superfly, 12 avril 2006 à 21:21 | | Répondre
  • ya pas de clins d'oeil ya juste le3mache (et ça c pour m'avoir privé de mon preumssage..)

    Posté par Sun Li, 12 avril 2006 à 22:36 | | Répondre
  • Regrets?

    Posté par La MisS, 13 avril 2006 à 00:24 | | Répondre
  • BSAYMA

    La MisS> un ange frappe à ma porte.. ach tadiri hnaya.. malk bdelti smaya?

    Posté par BloodLover, 13 avril 2006 à 01:01 | | Répondre
  • Reflexions

    Je m'inscris dans ce moment précis de l'histoire du monde.
    Pendant quelques decennies, je tiens le flambeau de la conscience que m'assure ce battement de coeur.
    Comme tant d'autres auparavant, il s'éteindra tandis que d'autres s'allumeront.
    Vertige de cette formidable aventure de la vie sur la Terre.

    L'espace prend la forme de mon regard
    l'enfant aussi

    salut l'artiste

    Posté par le mythe, 13 avril 2006 à 19:21 | | Répondre
  • je savais pas que t'avais un talent poètique...un peu grisallé mais ça dégage une âme sensible...
    NB. merci pour ton éclair sur mon blog...

    Posté par Daous, 15 avril 2006 à 12:34 | | Répondre
  • excellent mon cher!
    en fait j'ai eu peur au début de lalecture,mais lalumière qui ruisselle et se constelle, c'est tellement doux et avenant tout le contraire d'un éclair, elle prédit la renaissance (d'un talent peut être )) mais surtout la longévité!
    salut l'ami!

    Posté par lillytwill, 15 avril 2006 à 14:09 | | Répondre
  • salam
    Rage ! contre la machine O’ esprit de vin.
    j ai bc aime

    Posté par Bluesman, 21 avril 2006 à 03:14 | | Répondre
  • keep up the nice words!!
    love it

    Posté par foulla, 21 avril 2006 à 13:10 | | Répondre
  • zzzzzzzzzzz

    l'inachevé a un goût à la fois amer et délicieux

    sinon heureusement que la lumière est là ...

    Rage! contre la machine O' esprit de vin
    trop fort !!!

    j'aime bcp

    Posté par Mchicha, 28 avril 2006 à 15:51 | | Répondre
  • Mystérieux jardin de la lointaine enfance, Royaume ensorcelé perdu dans la distance.
    Le passé ne peut renaître mais le soleil, lui, se leve chaque jour et on ne peut qu absorber ses doux rayons pour que le noir cede sa place au tons blancs epuisant tous les degradés du bonheur. Un bourgeon qui s’ouvre, une fleur qui éclot, des saveurs perdues qu'on retrouve avec joie. Redécouvrir la vie et ses petits plaisirs. Se laisser bercer par le chant des oiseaux. Admirer la danse des papillons de soie…
    N’est-ce pas simplement cela : « jouir » ?

    Posté par loulouzip, 29 avril 2006 à 07:14 | | Répondre
  • Tree

    Hello loulou,
    "But nothing natural seemed beautiful to me now! The very sight of a great tree standing alone in a field could make me tremble and cry out. Fill the orchard with music." dixit Lestat.
    "Beauty, a key to faith" dixit Superfly.

    Posté par Superfly, 29 avril 2006 à 19:19 | | Répondre
  • tu l'as encore fait?

    Posté par Bsima, 30 avril 2006 à 09:30 | | Répondre
  • joli trés joli

    Superfly
    Ah les souvenirs de l’enfance ! ça donne faim et ça illumine
    joli trés joli

    Posté par Larbi, 03 mai 2006 à 14:08 | | Répondre
  • jute un tit coucou pr voir si tu vas mieux ou pas
    bonne nuit sir

    Posté par loulouzip, 07 mai 2006 à 18:23 | | Répondre
  • Superfly: tu reviens quand?

    Posté par Bsima, 27 mai 2006 à 08:07 | | Répondre
  • SuperFly> LoooL (rak 3aref 3lach!)

    Posté par BLwithoutTheBird, 27 mai 2006 à 16:38 | | Répondre
  • Sphinx

    Bsima> Ben comme a dit le prêtre, mon sphinx est chimère.
    BL> Laaawl (wa yeeeeh).

    Posté par Superfly, 28 mai 2006 à 14:49 | | Répondre
  • g rien pigé? c normal?lol
    zhirou

    PS: je rigole mais ça va 3lik
    Mais la lumière ruissela,
    Et sur mon visage elle se constella.

    O' mon enfance!!


    mais chwi sure qu'elle etait pas aussi candide que ça ton enfance...

    libel

    Posté par libelfly, 31 mai 2006 à 11:21 | | Répondre
  • a3tini naya wa ghani a lkimbo!! !

    Posté par BloodLover, 01 juin 2006 à 22:14 | | Répondre
  • LE BLEDARD

    Ah ce bledard qui s'adonne à de la fausse poesie.

    quel minus tu fais minable.

    Posté par Hassan Chraibi, 02 juin 2006 à 21:56 | | Répondre
  • A l'anti-bledard

    Don't damn me
    When I speak a piece of my mind
    'Cause silence isn't golden
    When I'm holding it inside
    'Cause I've been where I have been
    An I've seen what I have seen
    I put the pen to the paper
    'Cause it's all a part of me
    ...
    Your only validation is living your own life
    Vicarious existence is a fucking waste of time
    So I send this song to the offended
    I said what I meant and I've never pretended
    As so many others do intending just to please
    If I damned your point of view
    Could you turn the other cheek

    I know two Chraibis; one taught me how to reconsider and love a mother, the other just carries a name.

    Posté par Superfly, 05 juin 2006 à 19:07 | | Répondre
  • Chraibi> dima loor loor à cause des c******s comme toi!

    Posté par BloodLover, 07 juin 2006 à 13:58 | | Répondre
  • CI-TA-DIN

    les insultes relatives à la localisation géographique de l'objet de notre ire sont à la mode ou quoi ? ce genre de commentaire n'obtient en général de ma part que 5 lettres, qui prises dans l'ordre donnent quelque chose qui ressemble à ça : hmpff..Une onomatopée de profond désintérêt.
    Mais comme il se trouve que je suis en vacances, et d'humeur badine, et que ta sortie se prête bien à une brève analyse (malgré sa navrante pauvreté syntaxique), penchons-nous sur la bête (BL : écarteurs s'il te plaît..)
    commençons par le commencement : bledard.. permets-moi de te rappeler que ce terme, qui désigne des gens qui triment sous le soleil et la pluie toute l'année pour apporter aux étals des citadins de quoi se mettre sous la dent, prend un accent sur le "E". Ce qui nous amène au deuxième point..
    .. où je m'interroge sur la validité des opinions poétiques de quelqu'un qui présente de telles carences en orthographe, et de ta légitimité à juger de quelque chose qui par essence relève de l'expression d'un sentiment intime que l'auteur des quelques lignes qui sont l'objet de ton "courroux" a bien voulu offrir aux lecteurs de passage sur son blog (prends une aspirine si les phrases longues te demandent un effort cognitif suppplémentaire..). Toute critique en art comporte forcément une part de subjectivité, et c'est pour cela qu'il faut accepter que :
    1. un jugement ne peut être définitif dans ce domaine
    2. un jugement ne sera pas partagé par tout le monde, et ce malgré la menace et/ou les supplications et/ou la crise de larmes avec roulage et empoussiérage par terre (le genre d'attitudes que ta maturité te dicte certainement quand tu es contrarié)
    3. comme corollaire directe des deux points précédents, un jugement ne sera jamais présenté avec l'agressivité quasi-anale qui caractérise le tien..
    Je m'arrête à présent à la conclusion.. et QUELLE conclusion. "Quel minus tu fais minable" (là encore, l'absence de virgule après le verbe montre un conflit latent entre toi et les règles de ponctuation élémentaire.. Mais que nous importe..). Minus, qui signifie en latin "petit", suivi par le minable, qui est censé porter le coup de grâce (mais ne réussit qu'à porter un sourire plein de commisération à mes lèvres..) m'évoque, par une association d'idées relativement scabreuse, le genre de conversations que peuvent avoir des adolescents pré-pubères dans des vestiaires. Sous-entendu, des considérations dimensionnelles qui ne volent pas très haut.. Ou peut-être le genre d'insultes qui font partie de notre répertoire lors de nos premiers pas en société (disons, en pré-scolaire), à côté d'autres perles telles que "tronche de cake" et "vilain méchant". De la haute voltige quoi..
    Tout ceci pour dire que si j'étais toi, après avoir écrit de telles inanités, je n'aurai certainement jamais osé signer de mon nom..

    Posté par Sun Li, 07 juin 2006 à 18:10 | | Répondre
  • slt
    c joli ton post, c bien écrit
    à bientot
    sima

    Posté par asma, 20 juin 2006 à 11:57 | | Répondre
  • un songe nommé enfance

    l'enfant est bon, l'enfant est mauvais, l'enfant est rieur, l'enfant et boudeur ....l'enfance est un verre de porcelaine précieuse et délicate sur lequel se miroitent des rêvent de grand

    merci pour ta visite sur mon blog... je découvre ici et ça me plait

    Posté par meriame, 21 juin 2006 à 14:00 | | Répondre
  • Be real

    salut l'artiste
    à quand de tes nouvelles?

    Posté par le mythe, 30 juin 2006 à 14:04 | | Répondre
  • Tjrs porté disparu?

    Posté par Bsima, 05 juillet 2006 à 14:37 | | Répondre
  • LOL!

    Posté par BloodLover, 07 juillet 2006 à 20:36 | | Répondre
  • ... !!

    Nice ..!!

    Posté par NouniSS, 20 juillet 2006 à 17:46 | | Répondre
  • tribunal

    salut l'artiste
    comment vas tu?
    peux tu confirmer ton pasage au tribunal pour la semaine prochaine?

    Posté par le mythe, 18 août 2006 à 18:55 | | Répondre
  • Guilty

    Je confirme.

    Posté par Superfly, 22 août 2006 à 15:18 | | Répondre
  • O'superfly

    j'ai toujours cru (de chez lustu) que le O de vénération en poésie portait un chapeau pointu et non cet apostrophe pour laquelle je t'apostrophe...t'aurais pas des aïeuls Irlandais des fois??? c'est vrai qu'ils sont connus pour avoir le mollet ferme et lèvent bien le coude...chose que tu sembles avoir pratiqué abusivement avant d'écrire ce poème

    kb...superflyeur

    Posté par kb, 03 octobre 2006 à 09:29 | | Répondre
  • Oye!

    Ptete bien une lecture de kelkes saxons, ceci dit je ne suis une pointure en littérature (tiens ça rime), Note taken.
    My calves, story of my calves? huh? well, catch me if you can
    Well, elbows lifting, I work out elbows for the sake of some cousins' peated flat as a table top lands

    And I used french for I have kissed Dionysos.

    Posté par Superfly, 03 octobre 2006 à 19:23 | | Répondre
Nouveau commentaire